Accueil > Côté professionnel... > Le souffle des territoires

Le souffle des territoires

mardi 15 décembre 2009, par marc

"J’aime les gens de ce pays" me confie mon collègue dans la voiture qui nous conduit à Pinols.

Ce pays c’est la Margeride, pays rude de montagne à l’écart des grands chemins, terre d’histoire et de légendes, pays de la bête, de résistance, témoin des combats des maquis du mont Mouchet.

Passé Langeac la route s’élève, sinueuse au milieu de forêts aux arbres gainés de givre. Nous montons toujours et la route devient blanche, c’est l’hiver la brume nous enveloppe et la neige durcie par le gel rend la circulation délicate.

Pour lors si nous gagnons Pinols c’est pour assister à l’inauguration de son école après sa réhabilitation.

Assister à cette modeste cérémonie au fin fond de ce pays lointain est un moment fort et émouvant.

Les élus de la République, élus locaux, Madame le maire, conseillers généraux prononcent des discours aux mots simples mais empreints d’une gravité sereine qui affirme avec force la continuité du service publique d’enseignement au fin fond des territoires ruraux.

L’école est belle, les deux jeunes institutrices rayonnantes les enfants, passé le moment solennel du ruban tranché, des discours et des chants devant l’assemblée s’égayent dans leur école et jouent en riant tandis que les adultes discutent encore.

Joli moment de vie professionnelle, ce n’est plus le directeur du CDDP de la Haute Loire qui visite cette école mais le Hussard Noir toujours présent au fond de moi.

Répondre à cet article